Bourses de la Fondation de France aux jeunes majeurs sans soutien familial

Uriopss en Hauts-de-France

Près de 15% des 18-25 ans vivent sous le seuil de pauvreté. Pour poursuivre des études, accéder à une formation professionnelle, obtenir son premier logement… Comment s’en sortir sans soutien familial ? La Fondation de France se mobilise pour donner un coup de pouce à ces jeunes en attribuant des bourses à de jeunes majeurs résidant sur les territoires couverts par ses Fondations régionales Méditerranée, Grand-Ouest et Nord.

L’entrée dans la vie active et l’autonomie financière des jeunes adultes sont de plus en plus tardives, en raison notamment de la prolongation des études et des difficultés d’accès au premier emploi  et au logement. De ce fait, ils dépendent plus longtemps des ressources familiales, ce qui peut s’avérer problématique lorsque les jeunes ne peuvent recourir à ce soutien. C’est pourquoi la Fondation de France attribue des bourses à de jeunes majeurs résidant sur les territoires couverts par ses Fondations régionales Méditerranée, Grand-Ouest et Nord.

  • Quels sont les projets concernés ?

Les projets présentés peuvent concerner prioritairement la poursuite d’études ou l’accès à une formation  professionnelle (frais d’inscription, frais de scolarisation, achat de fournitures, séjour d’étude à l’étranger…), mais aussi l’entrée dans la vie professionnelle (aide à la mobilité, permis de conduire...), l’accès au logement       (caution, équipement…) et d’une façon plus générale, tout ce qui est de nature à favoriser un meilleur départ dans la vie.

Les bourses ont vocation à être un « coup de pouce » de la Fondation de France, complémentaire aux aides de « droit commun » (ex : Garantie jeune, contrat jeune majeur, Bourses  d’études, Fonds d’aide aux jeunes et/ou apprentis,  Fonds de solidarité logement, Loca-pass, Aide personnalisée au logement, Aides au permis de conduire……).

  • A qui s'adresse l'appel à candidatures ?

Les bourses sont destinées à tout jeune majeur de 18 à 25 ans, privé de soutien familial, bénéficiant de l’accompagnement d’un professionnel. Elles sont notamment, mais pas exclusivement, destinées aux jeunes sortant des dispositifs  de suivi de l’Aide sociale à l’enfance (ASE) ou de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ). Il est important de noter que cette aide est ponctuelle, les candidats ne peuvent en bénéficier qu’une seule fois.

  • Comment répondre ?

Les dossiers de candidature devront être établis de manière précise par le professionnel référent  engagé aux côtés du jeune. Il devra justifier de la mise en place d’un accompagnement  global, garantissant  la mobilisation des parties prenantes et des ressources disponibles. 

Le dossier de demande de bourse  est à renseigner en ligne jusqu’au plus tard le 10 avril 2019 à 17h.

Fichier(s) à télécharger